Questions Fréquemment Posées

Loi californienne sur la transparence des chaînes d’approvisionnement (SB657)/Loi britannique sur l’esclavage moderne

Tiffany & Co. dispose d’un programme d’audit de sa chaîne d’approvisionnement. Dans le cadre de notre Programme de Responsabilité Sociale, ce programme traite les risques de trafic d’êtres humains et d’esclavage de la part des fournisseurs. Nous effectuons des visites de terrain sur les sites de nos fournisseurs et faisons réaliser des audits de nos fournisseurs par de tierces parties. Conformément à notre Programme de Responsabilité Sociale, une vérification par une tierce partie est requise pour tous nos fournisseurs présentant un risque élevé. Celle-ci est motivée par un examen de la situation géographique, du secteur et de l’auto-évaluation du fournisseur.

Les audits sont menés pour évaluer la conformité des fournisseurs avec le Code de conduite des fournisseurs de Tiffany & Co. ainsi qu’avec les lois du travail et les réglementations internationales et locales. S’il s’avère qu’un fournisseur n’est pas en totale conformité, nous engageons un processus d’actions correctives afin de remédier à cette non-conformité. Si la situation perdure, Tiffany cessera de travailler avec ce fournisseur.

La gestion de la chaîne d’approvisionnement de Tiffany & Co. fait l’objet d’une formation à notre Programme de Responsabilité Sociale, incluant la minimisation des risques de trafic d’êtres humains et d’esclavage au sein de notre chaîne d’approvisionnement. Nous attendons de tous nos collaborateurs en charge de la gestion de la chaîne d’approvisionnement qu’ils comprennent le Programme de Responsabilité Sociale et le Code de Conduite des fournisseurs de Tiffany & Co. Comme pour toute transgression aux clauses énoncées, nos collaborateurs sont formés afin d’enquêter sur les problèmes et prendre les mesures adéquates, y compris la résiliation d’accords avec des fournisseurs responsables de violations matérielles flagrantes ou non corrigées.

Cette déclaration a été publiée conformément à la Loi sur l’esclavage moderne de 2015. Elle définit les mesures prises par Tiffany & Co. et d’autres sociétés du groupe concernées, lors du dernier exercice fiscal de Tiffany & Co. se terminant le 31 janvier 2018, pour empêcher l’esclavage moderne et le trafic d’êtres humains au sein de leurs chaînes d’approvisionnement et dans le cadre de leurs activités.

Alessandro Bogliolo 
Alessandro Bogliolo
Directeur Général
Tiffany & Co.